Le lycée Benjamin Franklin

Présentation synthétique du projet établissement

Les objectifs visés

Amener le plus grand nombre d’élèves possible à la réussite d’une première qualification tout en soutenant et suscitant l’ambition d’un parcours de formation plus élevée pour les élèves qui en ont les capacités, et à une insertion professionnelle et sociale réussie.

Les axes du projet

  • Amener les élèves au diplôme le plus ambitieux possible pour chacun.
    • Favoriser l’acquisition des connaissances et des compétences nécessaires à l’obtention du diplôme.
    • Favoriser la fluidité des parcours et l’ambition des élèves pour développer leurs compétences avec une poursuite pertinente d’études post-premier diplôme.
  • Accompagner tous les publics vers l’insertion scolaire, professionnelle et citoyenne.
    • Proposer des réponses personnalisées aux différents publics en développant les outils adaptés.
  • Conforter les apprentissages par l’ouverture culturelle et citoyenne.
    • Développer l’accès à la culture pour tous et aider l’élève à construire sa citoyenne.
  • Renforcer l’inclusion dans l’environnement.
    • Renforcer les relations avec les familles et les partenariats existants et en développer de nouveaux.
    • Développer la communication vers les familles et les partenaires.

Le lycée Benjamin Franklin est implanté à La Rochette, village résidentiel situé au sud de Melun, bordé par la Seine et le massif forestier de Fontainebleau (près de 60% de sa superficie totale de La Rochette sont des espaces boisés).
Le nom de ce lycée est lié à l’histoire du village. La Rochette, baptisée ainsi à cause de son sol rocailleux et aride, apparaît dans une charte de 1047.

En 1776, M Moreau, directeur des fermes du Roy, achète le domaine en 1743, puis en 1776 y construit son château qui dispose d’un grand parc. Benjamin Franklin est son ami particulier. Et il l’invite à présider la pose d’un paratonnerre qui est l’un des premiers établis en France. Le paratonnerre de Benjamin Franklin est encore de nos jours installé dans le grenier du château.

Le propriétaire développe sur sa propriété une pépinière qui dépasse les sept millions de plants en 1780 et sert au reboisement des forêts de Fontainebleau et de Compiègne. Elle constitue un exemple unique en Europe car François-Thomas Moreau fait venir des graines du monde entier. En 1767, il ouvre son école d’agriculture qui lui vaut d’être anobli en 1768.

Le lycée professionnel est né au Château de La Rochette, à partir de 1949. Il s’appelait alors Centre d’Apprentissage Public, puis il prit différentes dénominations : Collège d’Enseignement Technique, puis Lycée d’Enseignement Professionnel dès 1964.

L’internat était installé dans les différentes pièces du Château et les cours avaient alors lieu dans des préfabriqués implantés dans le parc.
En 1984, à la faveur des lois de décentralisation confiant la construction et l’entretien des lycées à la Région, il est décidé de reconstruire le lycée en bordure du parc pour lui donner des locaux plus adaptés à ses besoins.
Le nom du lycée est choisi en raison de sa proximité du château et de son lien avec Benjamin Franklin.